Egno et Mawuena

Documents de l’OMS & de l’ONU

Troupeau de bovins en Pays Tamberma

Autres documents

Mawuena et Egno

Pour mieux connaître la maladie, des témoignages de drépanocytaires

Zoom Afrique

Émission de France Ô sur la drépanocytose.

Enquête sur la drépanocytose

Situation de la drépanocytose au Togo (2002)

Par le Professeur Agrégé A. Y. SEGBENA, Hématologue,
Chef du Service des Laboratoires,
CHU Campus – Faculté Mixte de Médecine et de Pharmacie
Lomé – TOGO

RÉsumÉ

La drépanocytose est l’anomalie hémoglobinique la plus importante au Togo où elle constitue un problème de santé publique. La fréquence du gène de l’Hb S est estimée à 16,1 %, celle de la drépanocytose homozygote est de 1,3 % et celle de la forme double hétérozygote de 2,6 %. On estime qu’environ 200 000 Togolais ont une forme majeure de drépanocytose. Les différents problèmes observés sont liés à l’inexistence d’un programme national de lutte contre la maladie, l’absence de dépistage néonatal et le manque de structures spécifiques de prise en charge.

PrÉsentation du pays

Quelques cases en Pays Kabyé, nord du Togo

La République du Togo est l’un des plus petits pays d’Afrique de l’Ouest. Elle est située dans le Golfe du Bénin entre le Ghana (côté Ouest) et le Bénin (côté Est). Sa superficie est de 56 600 Km² et sa population de 4 400 000 habitants dont 800 000 vivent à Lomé, la capitale. Le taux de croissance est de 3,2 % par an. L’espérance de vie des Togolais est de 55 ans. Le produit national brut individuel est l’un des plus bas dans le monde : 300 $ par an.
Comme tous les pays africains subsahariens, le Togo fait face à tous les problèmes de santé communs en Afrique tels que :

La conséquence de cette situation : une consultation tardive qui n’est faite que lorsque surviennent des complications. Le coût des soins est donc élevé. Ces problèmes sont plus ressentis dans les zones rurales où dans certains cas il n’y a aucun centre médical ou alors le centre de santé est d’accès difficile.

Situation de la drÉpanocytose au Togo

La drépanocytose

Cette anomalie hémoglobinique est un important problème de santé publique. La fréquence du gène de l’Hb S est estimée à 16,1 % [1]. La fréquence de la drépanocytose homozygote est d’environ 1,3 % (nous permettant ainsi d’estimer à 57 200 le nombre de patients atteints dans le pays). En ajoutant à ce nombre les 2,6 % (114 400) de patients SC, nous avons un total de 171 600 personnes atteintes de formes majeures d’anomalie hémoglobinique au Togo [2,3,4]. Il faut souligner que ces données sont issues de différentes études faites dans les hôpitaux de Lomé.
Les anomalies de structure de la ß globine étaient retrouvées dans 35,7 % des cas selon une étude auprès de 171 nouveau-nés. La fréquence génique était de 0,105 pour ßS et de 0,091 pour ßC [4].

Le tableau I résume la fréquence des anomalies de l’hémoglobine en Afrique de l’Ouest.

Tableau I : TABLEAU DES ANOMALIES HÉMOGLOBINIQUES EN AFRIQUE DE L’OUEST
AA (%) AS (%) AC (%) SC (%) SS (%) CC (%)
Côte d’ Ivoire
Cabannes et coll. (1987)
(nouveau-nés, n = 4 000)
79.7 8.7 6.6 0.4 0.6 0.4
Togo
North et coll (1988)
(nouveau-nés, n = 385)
63.3 18.7 8.9 1.3 1.0 0.3
Togo
Mijiyawa and coll (1994)
(patients de rhumatologie, n = 405)
64.9 15.8 12.1 4.2 2.0 0.5
Togo
Segbena et coll (1998)
(nouveau-nés, n = 171)
64.3 16.4 15.8 2.3 1.1 0.0

Autres hémoglobinopathies

Dans une étude récente, nous avons évalué le statut du gène α chez les nouveau-nés togolais. Nos résultats montrent que 47 % d’entre eux manquaient d’un ou de 2 gènes [4]. La maladie à Hb H, ni l’hydrops foetalis de Barts n’avaient été détectés (Tableau II).

Tableau II : GÉNOTYPES α GLOBINE CHEZ LES NOUVEAU-NÉS TOGOLAIS
Génotypes α Nombre de nouveau-nés Pourcentage (%)
Total 170 100 %
αα / αα 86 51.0
- α / αα 66 38.6
- α / - α 14 8.0
ααα / αα 4 2.4
Nous n’avons pas encore étudié le statut du gène de la ß globine, par rapport à la ß thalassémie, nous ne sommes donc pas en mesure de fournir des données dans ce domaine. Dans une étude faite en Afrique de l’Ouest par Cabannes et coll. en 1987, la fréquence de la ß thalassémie variait entre 0,5 et 7 % en fonction de la région d’étude [5].

Problème de prise en charge

La drépanocytose est un problème de santé publique dans la politique sanitaire de notre pays. Récemment l’ OMS nous a accordé une subvention pour célébrer la journée africaine de la drépanocytose qui a lieu chaque année le 10 mai. Une conférence publique sur la lutte contre la drépanocytose a été organisée. Une séance de dépistage des hémoglobinopathies par électrophorèse de l’hémoglobine a été faite dans les deux CHU de Lomé. La prise en charge de la maladie est faite par les services de pédiatrie du CHU Tokoin de Lomé et le service d’hématologie du CHU Campus.

Les problèmes majeurs de la drépanocytose sont :

Auteurs

- A. Y. Segbena, I. M. D. Kueviakoe, A. K. Messie, Service des Laboratoires du CHU CAMPUS – Faculté Mixte de Médecine et de Pharmacie (FMMP), BP 2053 Lomé – Togo.

- A. Vovor, Service d’Hématologie du CHU de Lomé – Tokoin – FMMP.

- A. D. Gbadoe, J. K. Assimadi, Service de Pédiatrie du CHU de Lomé – Tokoin – FMMP.

RÉfÉrences

- Amegnizin P. E. K.
Les anomalies de l’hémoglobine au Togo : étude sur 2 684 sujets. Revue des Sciences Médicales et Biologiques et du Togo, 1981, 3:1.

- North ML, Piffaut MC, Duwig I, Locoh-Donou AG, Locoh-Donou A M : Detection of haemoglobinopathies at birth in Togo. Nouv Rev Fr Hematol 30: 237–241, 1988.

- Mijiyawa M, Segbena A, Vovor A, Nubukpo P, David M, Amédégnato D : Hemoglobinopathies and rheumatology clinic patients in Lome (Togo). Rev Rhum Engl Ed 61 (3): 165–169, 1994.

- A.Y. Segbena, C. Préhu, H. Wajcman, J. Bardakdjian-Michau, K. Messie, L. Feteke, A. Vovor, M. David, J. Feingold, F. Galactéros : Hemoglobins in Togolese newborns: Hb S, Hb C, Hb Bart’s and a-Globin gene status. Am. J. Hematol. 1998/59/208–213.

- Cabannes R, Fabritius H, Sangaré A, Kple-Faget P : Hemoglobin variants : distribution in West Africa. In Winter WP, ed. Hemoglobin variants in human population. Volume 2. Boca Raton FL : CRC Press Inc, 1987

bas_page